mercredi 7 janvier 2009

inscriptions éphémères : § 2. neige






S'approprier l’espace et du temps qu’il fait. Mais aussi : composer avec les éléments. Ils ont beau être contre moi, j’écris mon nom. J’écris que j’existe. J’existe malgré tout et je signe de mon nom le mobilier urbain envahi par la nature.

Et, peut-être : “Moi aussi : Frank, je suis une force de la nature”.

À moins que ce ne soit une résurgence d’une manière archaïque de me rendre comme maître et possesseur de la nature.

Aucun commentaire: