lundi 7 septembre 2009

inscriptions éphémères : § 10. l'état du ministère



Il faudrait déterminer, un jour — je ne dis pas : aujourd'hui, simplement : un jour, pour changer —, d'où vient la croyance en un État qui serait impartial.

C'est-à-dire : d'où vient que l'on croit, en l'occurrence, qu'un Ministère puisse être autre chose qu'un Ministère de la Propagande. La peur que l'on nous entrave, si elle est légitime, est aussi naïve, comme si l'on ne nous entravait pas tout le temps.

Comme si aussi le droit de crier haut et fort ce que l'on croit n'était pas toujours déjà encadré, formaté, contrôlé — à commencer par nous-même qui n'oserions jamais dire haut et fort ce que nous pensons pourtant.

Aucun commentaire: