dimanche 28 février 2010

inscriptions éphémères : § 16. lieu propre





Il y en avait quelques-unes de ce type : anarcho-révolutionnaires, à habiter ce boulevard du XIème arrondissement.

Celle-ci pouvait manquer d’attirer l’attention. Mais, une fois qu’elle s’en était emparée, il fallait se rendre à l’évidence : elle avait trouvé là son lieu propre. Quoi de plus inconfortable, en effet, que ce potelet pour s’afficher ?

Par là, on fait voir que : n’importe où sur le mobilier urbain et même en ces espaces les plus rebutants, on peut parler.

Aucun commentaire: