mardi 13 juillet 2010

l'homme est un animal photogénique, 8.

Et puis donc le monstre. De la beauté même. Ou de ce qu’on tient comme telle. Le monstre de la photogénie. Le filtre des écrans. C’est-à-dire le filtre de la vie même. Puisque notre vie n’est plus qu’écran. Je te regarde à travers mon écran à travers mon écran et ce que je vois, c’est ce que personne d’autre que moi n’avait vu avant moi mais que maintenant tout le monde peut voir. Que ta photogénie à travers l’écran, c’est le monstre, ton monstre d’écran, ton monstre dans l’écran à travers l’écran. À travers l’écran, tu n’es pas le même, tu n’es jamais le même, simplement ce que mon écran veut bien faire voir de toi. C’est ta photogénie. C’est mon génie.

Aucun commentaire: