mercredi 1 décembre 2010

n'attend rien n'attend rien de rien

n'attend rien n'attend rien de rien passe le temps à ne rien attendre de rien écrit sans relâche et se relâchant pense à ce qu'il écrirait s'il ne se relâchait pas ne se relâche pas ou bien oui ne sait plus attend encore un peu guette au coin de la rue ou observe depuis la deuxième vitre de sa fenêtre voudrait bien parfois ne pas remonter la rue voudrait bien parfois ne pas descendre la rue mais elle est si belle la rue du cherche-midi se dit que les gens ne sont pas si intéressant que ça se dit qu'il ne pourrait pas vivre sans elle est solitaire mais n'est pas tout seul est toujours un peu plus que la fois d'avant mais ne sait plus quand c'était c'était bien quand même oui c'était bien travaille sur le numérique préfère le papier aurait dû naître plus tôt ou plus tard pas maintenant se dit que c'est toujours comme ça personne ne naît jamais au bon moment ou alors c'est très rare se dit que c'est très rare se dit que de toute façon ce qui est très rare à moins que ce ne soit l'inverse ou l'inverse à moins que ce ne soit l'inverse se dit que c'est bien l'inverse l'inverse de quoi ne sait plus non plus observe au coin de la rue et à travers la deuxième vitre de sa fenêtre la vérité ou bien son contraire ou bien son contraire sait ce que c'est le contraire et l'inverse aussi marche marche marche encore tous les jours au moins tous les jours au moins marche arpente gravite ne géostationne pas non n'exagère pas non plus non est présentable un peu smart même surtout dans son pantalon lie de vin n'est pas dandy non c'est fini ne peut plus être dandy depuis que les complets trois pièces se fabriquent à la chaîne en chine par des mains trop petites pour qu'on les porte est donc simplement smart tourne autour d'un axe en plein cœur de saint germain des prés toujours saint germain des prés hait saint germain des prés adore saint germain des prés sait que toute la vie est comme ça haine et adoration et amour l'amour tout de même c'est comme ça ne l'évite pas

Aucun commentaire: