jeudi 16 juin 2011

seize juin deux mille onze

vivre est une suite de discontinuités
toi
ou moi idem
je te parle je te regarde chaque jour
chaque jour tu es là
pourquoi aussi puisque vivre est une suite de discontinuités
ne pas vivre ensemble ?

Aucun commentaire: