lundi 6 juin 2011

six juin deux mille onze

j'écris pour le sens des jours qui passent
lent
c'est le rythme
nous habitons les murs qui nous hantent
et nous mourrons
ou bien j'écris pour le sens des jours qui passent
ou bien je passe aussi

Aucun commentaire: