mardi 5 juillet 2011

cinq juillet deux mille onze

nous aurons essuyé le refus des formes prochaines
vent
et poussière pour nous mêmes
je te dis je n'attends rien de toi si ce n'est toi même
que tu changes ou ne changes pas
dès que aurons essuyé le refus des formes prochaines
nous recommencerons

Aucun commentaire: