vendredi 1 juillet 2011

premier juillet deux mille onze

nous n'attendons rien que le passage
doux
mais habité
je sens la surface du monde au bout de mes doigts
du monde c'est-à-dire toi
depuis que nous n'attentons rien que le passage
nous sommes en vie

Aucun commentaire: